Info! Please note that this translation has been provided at best effort, for your convenience. The English page remains the official version.

Compte rendu de la réunion de politique publique AFRINIC-5 | 1 décembre 2006 | Cagoule Maurice

 

Discussion sur les propositions de politiques ouvertes (animée par Alan P. Barrett)

Alan Barrett a expliqué comment les politiques sont élaborées dans la région AfriNIC. N'importe qui dans la communauté peut présenter une proposition de politique. La proposition doit être envoyée à la liste de diffusion cette adresse e-mail qui est protégée du spam. Vous devez activer JavaScript pour la voir. et discuté au moins 30 jours avant d'être présenté pour adoption lors d'une réunion AfriNIC.

Une politique mondiale a été approuvée récemment et c'était la IPv6 attribution par l'IANA à RIRs. L'IANA a déjà alloué /12 IPv6 à RIRs.

Politique sur 4 octets ASN a été approuvé il y a quelques jours par le conseil d'administration. Depuis le 1 er janvier 2007, 4 octets ASN seront disponibles pour attribution.

4 propositions sont actuellement en discussion. Une politique est affichée depuis environ une semaine et ne sera donc pas discutée lors de cette réunion.


IPv6 missions pour les utilisateurs finaux (Jordi Palet Martinez)

Jordi Palet Martinez a donné un aperçu de la proposition. Les principaux points sont mis en évidence ci-dessous :

  • Une solution pour les ressources indépendantes du fournisseur pour une utilisation en raison de l'hébergement multiple ou de toute autre raison technique ou administrative.
  • Les critères de qualification
  • Taille d'affectation de /32. Peut commencer par /44
  • Des affectations ultérieures peuvent être faites si nécessaire.
  • Peut être un gaspillage, alors suggérez d'avoir cette politique pour une période temporaire de 3 ans.

L'objection est que /32 est trop grand et /48 pourrait être considéré.

Jordi a proposé les options suivantes :

  • Taille de l'assignation des ressources
    / 32 ou
    N'importe où entre /32 et /44 ou
    /44 & réserve /32

 

  • Temporaire ou permanent
    • Alain Aina a déclaré qu'il préférait une taille d'affectation de /44 et une affectation permanente
    • Randy Bush a déclaré qu'il n'aimait pas la proposition et a demandé à voir ce que l'APNIC et l'ARIN ont fait en ce qui concerne ce type de politique. En ce qui concerne les allocations temporaires et permanentes, il a mentionné qu'aucune allocation temporaire n'a retourné ses allocations à la fin du mandat.
    • Jordi dit que si le problème est temporaire, cela peut être supprimé et que tout RIRs devraient avoir des politiques/procédures pour récupérer les allocations.
    • Mark Elkins a mentionné un exemple où une allocation temporaire a fonctionné. Il a suggéré que l'allocation temporaire soit faite et que la politique soit révisée tous les ans ou tous les six mois. Préfère un bloc /32.
    • Mark Kosters d'ARIN et Verisign a mentionné que Verisign utilise beaucoup de /48 et que /48 peut fonctionner.
    • Ray Plzak d'ARIN a mentionné qu'à ce jour, ARIN a alloué 16 blocs d'adresses sur 44 dans le cadre d'une politique similaire et jusqu'à présent, ils n'ont reçu aucune plainte.
    • Alan Barrett d'AfriNIC a mentionné que /32 est un énorme gaspillage d'espace d'adressage et a suggéré que /48 soit utilisé comme taille d'allocation. Il a également mentionné un problème potentiel avec le filtrage BGP des FAI qui fonctionnent actuellement à /32.
    • Alain Aina a mentionné que les opérateurs en dehors de l'Afrique pourraient ne pas ajuster leur filtre pour la micro-allocation qui est proposée pour l'Afrique.
    • Mark Elkins a demandé combien d'allocations seront faites pour les infrastructures critiques afin de mieux évaluer s'il y aurait réellement du gaspillage ou non.
    • Alan Barrett a mentionné que son ordinateur portable est multi-hébergé et qu'en vertu de la politique proposée, il pourrait obtenir une allocation / 32 et si tout le monde le faisait, il y aurait en fait du gaspillage.
    • Philip Smith a mentionné que les allocations temporaires ne fonctionnent pas.
    • Adiel Akplogan a parlé du filtrage des préfixes et a mentionné que la modification des critères de filtrage par les FAI ne devrait pas être une préoccupation, la plus préoccupante devrait être l'aspect pratique.
    • Jordi a résumé en disant qu'il semble y avoir un consensus en ce qui concerne l'allocation permanente, mais pas sur la taille de l'allocation.
    • Randy Bush a commenté que cette proposition ne devrait être que pour le multi-homing.

Le consensus n'a pas été atteint lors de la réunion en ce qui concerne cette politique.

 

IPv6 Politique d'attribution et d'attribution d'adresses (Jordi Palet Martinez)

Jordi suggère des changements à l'actuel IPv6 politique d'attribution. Ceux-ci sont:

  • Modifications de la taille d'allocation de /48 à n'importe quelle taille
  • Ne pas être un site final supprimé
  • Les organisations demandant l'allocation peuvent également être des sites d'extrémité.

Aucune discussion n'a été vue sur la liste de diffusion jusqu'à présent et il a été proposé d'avoir quelques discussions avant qu'elle ne soit présentée lors de la prochaine réunion AfriNIC.


IPv6 pour les infrastructures critiques (Frank Habicht)

Alan Barrett a présenté cette politique proposée au nom de Frank Habicht.

Les infrastructures critiques peuvent être définies comme :

  • services DNS critiques
  • TLD
  • SLD "important" ( .co.za )
  • . (racine) peu probable, car 14 opérateurs en dehors d'AfriNIC, restent probablement à 14 (adresses IP distinctes)
  • Points d'échange Internet
  • Matrice de commutation L2, interconnexion des opérateurs.

Les raisons de cette proposition sont :

  • aider les opérateurs en Afrique à établir des infrastructures
  • sécurité dans la planification et l'investissement
  • indépendance vis-à-vis des autres fournisseurs d'adresses et/ou de connectivité
  • probablement plus

Sur demande AfriNIC attribue IPv6 ressource d'adresse aux opérateurs d'infrastructures critiques. Les points d'échange Internet, les opérations de serveur racine DNS, les opérations DNS ccTLD et les opérations DNS SLD populaires sur justification sont considérées comme des infrastructures critiques.

La taille d'attribution par défaut pour un point d'échange Internet est de /48. Les affectations peuvent être des blocs plus grands sur demande avec justification.

Pour les opérations de serveur DNS critiques (DNS racine, DNS ccTLD et DNS SLD avec justification), la taille d'attribution par défaut est de un /48 à partir d'un /44 réservé.

Les exploitants d'infrastructures critiques peuvent obtenir ASN missions d'AfriNIC. Ils doivent être multirésidents pour le faire.

Jordi a souligné que le problème avec cette politique est qu'elle est limitée aux infrastructures critiques qui sont multi-hébergées et que la plupart des infrastructures critiques en Afrique ne sont pas multi-hébergées.

Mark Elkins co.za a mentionné qu'ils avaient besoin d'une allocation indépendante afin de ne pas être détournés par un fournisseur en amont.

Vincent Ngundi du KeNIC a suggéré que la proposition soit approuvée et s'il y a un amendement à faire, cela peut être proposé lors de la prochaine réunion AfriNIC.

Alan Barrett a une politique pour IPv4 Fournisseur indépendant et une politique similaire pourraient être approuvées avec des modifications

Philip Smith a mentionné qu'il semble y avoir un problème avec la définition de l'infrastructure critique. L'infrastructure critique ne s'applique qu'en cas d'hébergement multiple. Il faudrait réfléchir à la politique de multi-homing.

Le consensus n'a pas été atteint lors de la réunion en ce qui concerne cette politique. Modifier la période d'attribution et d'affectation à 12 mois (Adiel Akplogan)

Adiel Akplogan, PDG d'AfriNIC a présenté la proposition et a souligné la nécessité d'adapter la pratique à celle d'autres RIR régions afin qu'AfriNIC n'apparaisse pas injuste par rapport aux autres RIRs.

  • À l'heure actuelle, la politique ne mentionne pas explicitement un délai pour planifier la réponse aux besoins
  • La pratique est de considérer 24 mois
  • La proposition est de passer à 12 mois
  • Autres RIRs envisagent également de passer à 12 mois
  • Actuellement : MÛR : 24 ; APNIC : 12 ; ARIN : 6 ; LACNIC : 3

Adiel a également mentionné que toutes les politiques sont temporaires car elles peuvent toujours être modifiées à tout moment.

Alan Barrett mentionne que les discussions devraient se poursuivre sur cette politique sur la liste de diffusion puisqu'elle a été affichée il y a seulement une semaine et qu'elle sera discutée à la prochaine réunion.

 

Le texte fourni est un extrait du Rapport de la réunion AFRINIC 5.

Print Friendly, PDF & Email
Dernière modification le -