Info! Please note that this translation has been provided at best effort, for your convenience. The English page remains the official version.

AFRINIC-30 | Réunion de politique publique

Print Friendly, PDF & Email

 Date: 19 juin 2019

Où: Kampala, Ouganda

Coprésidents: Adewole Ajao, Sami Salih (à distance) 

 

Version PDF

 

Agenda

  1. introduction et aperçu de l'agenda
  2. Code de conduite, AFRINIC PDP
  3. Rapport d'expérience sur l'impleméntation des politiques
  4. Proposition de politique: le multihébergement n'est pas requis pour ASN
  5. Proposition de politique: IPv4 Inter-RIR Transferts de ressources hérités

Proposition de politique: IPv4 Inter-RIR Transferts de ressources (portée complète)

  1. Proposition de politique: SL-Update
  2. Proposition de politique: IPv6 Clarification PI
  3. Proposition de politique: mise à jour de la politique sur les contacts abus
  4. Proposition de politique: Examen des ressources des numéros Internet par AFRINIC
  5. Proposition de politique: dispositions pour le détournement de ressources
  6. Proposition de politique: processus d'élaboration des politiques d'AFRINIC Bis
  7. Élections du PDWG
  8. Élections ASO / AC
  9. Microphone de politique ouverte

 

1.0 Bienvenue, introduction et aperçu de l'ordre du jour

Dewole a souhaité la bienvenue aux délégués à la réunion, a informé que ce serait sa dernière réunion en tant que coprésident et a examiné l'ordre du jour de la journée.

 

2.0 Code de conduite, le PDR AFRINIC

Une brève description du PDP a été partagée comme suit:

  • Il s'agit d'un processus ouvert, ascendant et transparent où tout le monde peut soumettre une proposition et tout le monde peut participer aux discussions sur les politiques.
  • Une proposition de politique est soumise au Cette adresse e-mail est protégée du spam. Vous devez activer Javascript pour la voir. liste de diffusion
  • La proposition est discutée sur la liste pendant au moins quatre semaines et présentée lors d'une réunion de politique publique pour des discussions en face à face et la recherche d'un consensus.
  • S'il y a consensus lors de la réunion en face-à-face, la proposition passe à une «dernière période d'appel» qui devrait durer une durée minimale de 2 semaines, juste au cas où il y aurait des problèmes d'individus qui n'ont pas eu la chance de participer. S'il n'y a pas de consensus lors de la réunion en face à face, la proposition revient à la phase de discussion de la liste de diffusion.
  • Si le consensus est maintenu après la clôture du dernier appel, les coprésidents recommandent au conseil de ratifier la proposition de politique. Le Conseil d'administration le ratifiera et AFRINIC le mettra en œuvre en tant que politique.

 

Concernant le code de conduite, il a été noté que:

  • La communauté est composée de personnes d'horizons et de cultures différents
  • Quiconque participe à des discussions en personne ou à distance est censé se comporter de manière professionnelle et respectueuse.
  • Le harcèlement, l'intimidation ou les comportements offensants ne sont pas tolérés. Les participants doivent traiter les autres avec politesse et respect.
  • Les comportements ou les remarques qui offensent ou discriminent en fonction du sexe, de l'orientation sexuelle, de la religion, de la race ou de l'origine ethnique, de la langue ou d'autres différences sociales, culturelles ou personnelles perçues doivent être évités.
  • Les attaques personnelles doivent être évitées.
  • Les remarques doivent rester sur le sujet tout en respectant le temps alloué.

 

3.0 Rapport d'expérience de mise en œuvre de la politique (PIER) 

Présentation: https://2019.internetsummit.africa/components/com_afmeeting/speakers/5785/1-2019%20PIER%20AIS19%20(1).pdf

Ceci a été présenté par Kheesun Fookeerah (personnel AFRINIC) qui a informé que le PIER contient des informations sur les politiques récemment mises en œuvre dans une partie, et les expériences et recommandations du personnel tout en mettant les politiques mises en œuvre en pratique de l'autre. Le PIER mettra également en évidence, comme d'habitude, une section du CPM (Consolidated Policy Manual) qui reste ambiguë pour le personnel à interpréter correctement.

Keesun a souligné que les politiques récemment mises en œuvre sont IPv6 Mise à jour PI, clarification sur IPv6 sous-affectations et délégations de boiteux dans le DNS inverse. La mise en œuvre pour certains n'est pas encore à 100% car il y a encore des activités d'automatisation en cours.

Points saillants du PIER sur le contenu CPM ambigu: 

  • La section 5.4 du CPM (atterrissage en douceur) est supposée être la politique par défaut utilisée dans cette phase d'épuisement de IPv4 l'espace, cependant, il ne correspond pas à certaines autres sections du CPM, comme l'utilisation de 90% en 5.4 pour se qualifier pour des adresses supplémentaires par rapport à l'utilisation de 80% dans d'autres sections.
  • CPM 5.7.1 permet d’intra-RIR transferts de IPv4 l'espace, et ne répond pas à d'autres ressources telles que ASN et IPv6. Il n'est pas clair non plus comment gérer les transferts à la suite de fusions et d'acquisitions.
  • La section sur les fenêtres de sous-allocation avec un plafond de 12 mois sur l'espace autorisé à sous-allouer ne correspond pas au plafond de 8 mois dans la politique d'atterrissage en douceur.
  • Pendant la phase 2 de l'atterrissage en douceur, le maximum autorisé IPv4 l'espace à émettre est / 22 contre les autres sections où / 22 est le minimum.

 

Kheesun a exhorté les membres de la communauté à étudier ce qui précède et si de nouvelles propositions pour aligner le contenu du CPM sont nécessaires, les membres sont encouragés à participer à la rédaction de propositions qui amélioreront la compréhension et l'interprétation du CPM. 

 

4.0 Proposition de politique: le multihébergement n'est pas requis pour ASN 

URL de la propositionhttps://www.afrinic.net/policy/proposals/2019-asn-001-d2#proposal
Présentation: https://2019.internetsummit.africa/components/com_afmeeting/speakers/3283/2-Jordi-AFPUB-2019-ASN-DRAFT02.pdf

 

L'auteur a partagé les points suivants concernant cette proposition:

  • When the ASN la politique d'attribution a été conçue à l'origine, la principale préoccupation était que 16 bits est un espace d'adressage limité (RFC1930, section 9).
  • Ce n'est plus un problème avec les numéros AS 32 bits (RFC6793). Si chacun des cinq RIRs devait attribuer 100 numéros AS par jour, 365 jours par an, il faudrait plus de 20,000 32 ans pour épuiser l'espace XNUMX bits.
  • Quand initial ASN politiques ont été élaborées, la fiabilité des réseaux n'était pas si bonne à l'époque et il était logique que les entreprises ASN être multihomed.
  • Aujourd'hui, ce n'est pas nécessairement une exigence raisonnable. Certains réseaux peuvent nécessiter un ASN tout en ne souhaitant pas être multi-résident.
  • L'augmentation IPv6 déploiement a également rendu obligatoire la nécessité pour les entreprises d'annoncer leur IPv6 espace avec leur propre ASN sans avoir besoin d'être multi-résident.
  • L'auteur a déclaré que l'ARIN et le LACNIC ont déjà une telle politique en place et qu'une proposition équivalente est parvenue à un consensus à l'APNIC47. Il a également déclaré qu'il soumettrait très prochainement une proposition similaire à la communauté RIPE.

 

Cette proposition modifie le CPM en insérant une clause dans 7.2, indiquant que les organisations ayant besoin d'un ASN doit démontrer une politique de routage unique ou un plan d'interconnexion avec un ou plusieurs autres systèmes autonomes. Si l'organisation démontre également qu'elle remplira l'un de ces critères d'exigence dans les six mois suivant la réception du ASN, il sera alors éligible.

Un aperçu des réactions des délégués: 

  • Le multihébergement ou non n'a rien à voir avec le nombre de bits, car ce n'est plus une préoccupation ni une signification car tous ASNs sont délivrés par tous RIRs à partir d'un 32 bits ASN pool, rendant l'énoncé du problème inexact.
  • RFC1930 contient des directives pour évaluer ASN demandes et cette proposition ne suit pas ces lignes directrices. Les processus d'évaluation doivent continuer à respecter les directives RFC1930 comme cela a toujours été le cas.
  • Une proposition équivalente adoptée par certains RIRs n'a pas eu d'impact significatif sur ASN la consommation à ceux RIRs.
  • La proposition semble suggérer que chaque organisation IPv6 l'espace peut approcher AFRINIC pour une ASN et obtenez-le tout de suite.
  • La proposition semble supprimer la nécessité d'évaluer ASN demandes fondées sur le besoin de ces ressources, ce qui présente certaines préoccupations.
  • Certains ont noté qu'il n'était pas nécessaire de s'aligner sur la RFC1930 et que la politique devrait être flexible et ne pas dépendre des RFC.

 

Décision du coprésident:

Pas de consensus - La proposition nécessite une discussion supplémentaire, revient donc à l'étape de discussion sur la liste de diffusion. 

 

5.0 Propositions de politique: IPv4 Inter-RIR Transferts de ressources hérités

Transferts de ressources IPv4 Inter-RIR (portée complète)

URL de proposition:

https://www.afrinic.net/policy/proposals/2019-v4-001-d1#proposal

https://www.afrinic.net/policy/proposals/2019-v4-002-d1#proposal

Présentation: https://2019.internetsummit.africa/components/com_afmeeting/speakers/3283/3-Jordi-AFPUB-2019-v4-001-002.pdf 

 

L’auteur a expliqué que ces deux propositions permettent toutes deux le transfert de IPv4 espace vers et depuis AFRINIC, mais on ne permet que le transfert de l'héritage IPv4 l'espace de l'intérieur AFRINIC tandis que l'autre permet tous les types de IPv4 espace.

Il a déclaré qu'il s'agissait de deux propositions de politique différentes essayant d'aborder le même problème et qu'au lieu de faire deux présentations, il est beaucoup plus facile d'avoir un seul jeu de diapositives car la différence entre le contenu de ces deux propositions de politique n'est qu'une seule phrase.

La première proposition de politique - IPv4 Inter-RIR Transferts de ressources hérités permet à AFRINIC de recevoir tout type de IPv4 être en mesure de transférer uniquement vers d’autres régions, celles IPv4 des ressources strictement héritées.

La deuxième proposition de politique -  Transferts de ressources IPv4 Inter-RIR (portée complète)

Permet le transfert bidirectionnel de tout type de IPv4 Ressources.

La raison de ces deux propositions est que certaines personnes craignent que si la porte des transferts est ouverte, toutes les IPv4 les ressources que nous avons dans la région seront épuisées. Les préoccupations de ces personnes sont traitées dans la première proposition, de sorte que seul l'espace hérité puisse sortir du continent. L'auteur a noté que, quelle que soit la proposition acceptée, l'autre proposition serait automatiquement abandonnée.

Plus de remarques de l'auteur:

  • À l'heure actuelle, toutes les autres régions ont déjà mis en place une proposition de politique de transferts, et toutes ces régions n'ont pas de restrictions.
  • L'Afrique n'ayant pas suffisamment IPv4 ressources, ce qui limite la possibilité de transferts entrants de IPv4 l'espace rend difficile la possibilité de créer de nouvelles entreprises qui auront besoin IPv4 Ressources. Pour aggraver les choses, la phase 2 de l'atterrissage en douceur réduira considérablement le nombre de ressources que les organisations au sein d'AFRINIC peuvent réduire.
  • Il existe déjà une situation de marché où les organisations membres d'AFRINIC vendent des ressources illégalement et sous la table, cette politique ne fait que la rendre officielle de telle sorte que de telles transactions sont effectivement reflétées officiellement dans le whois db quand ils se produisent.
  • Déploiement IPv6 nécessite maintenant certains IPv4 espace. S'il n'y a plus de mécanisme de transfert et de transfert pour en introduire sur le continent, IPv6 l'adoption stagnera.

 

Réactions depuis le sol et à distance:

  • Plusieurs déclarations ont été lues à l’appui de la proposition de permettre à Inter RIR transferts de IPv4 espace.
  • Des inquiétudes ont été exprimées quant au fait que nous ne devons pas nécessairement faire ce que les autres RIRs l'ont fait car leurs spécificités peuvent ne pas s'appliquer à l'Afrique et à l'AFRINIC.
  • Il a été noté que les ressources AFRINIC devraient être strictement utilisées en Afrique car la région continue de développer sa connectivité Internet.
  • Il a été demandé qu'un audit de l'utilisation des ressources, en particulier celles du marché, comme indiqué par l'auteur, soit mené pour guider la communauté sur la voie à suivre.
  • Il a été noté que l'énoncé du problème n'est pas précis et contient du contenu qui devrait être supprimé.
  • Certains orateurs ont déclaré que lorsque IPv4 l'espace finit par s'épuiser en AFRINIC, cette proposition permettra un mouvement intérieur de l'espace vers l'Afrique, ce qui est une bonne chose pour le continent.
  • Les ressources d'AFRINIC ne devraient être transférées que sur le continent pour l'instant même après épuisement, et non à l'extérieur. Cependant, les ressources entrantes ne devraient pas nuire tant qu’il n’y en a pas.
  • Il a été souligné que des communautés comme ARIN insisteront sur la réciprocité pour l'équité, donc elles ne permettront pas de transférer en Afrique si l'Afrique ne peut pas transférer vers elles.

 

Décision du coprésident:

Pas de consensus - Ces deux propositions nécessitent une discussion supplémentaire, revenez donc à l'étape de discussion sur la liste de diffusion.

 

6.0 Proposition de politique: SL-Update 

URL de la proposition:

https://www.afrinic.net/policy/2018-v4-001-d1#proposal

Présentation: https://2019.internetsummit.africa/components/com_afmeeting/speakers/3283/3-Jordi-AFPUB-2019-v4-001-002.pdf

Les auteurs ont partagé les points saillants suivants pour cette proposition:

  • Dans la section 5.4.7.1 du CPM (politique d'atterrissage en douceur), un / 12 est réservé à partir du dernier / 8 pour certaines utilisations futures imprévues.
  • Dans le même CPM 5.4.7.2, le Conseil, à sa discrétion et en tenant compte de la demande et d'autres facteurs au moment où AFRINIC ne peut plus répondre aux demandes d'espace d'adressage du dernier / 8 ou de tout autre espace d'adressage disponible, peut reconstituer le pool d'épuisement avec n'importe quel espace d'adressage (ou une partie de celui-ci), qui peut être disponible à ce moment-là et le faire d'une manière qui est dans le meilleur intérêt de la communauté. 

La section 5.4.7.2 donne donc au conseil la seule autorité pour décider de la manière d'utiliser le bloc réservé / 12 pour éventuellement reconstituer le pool d'épuisement et déterminer ses règles d'allocation et d'attribution. Ce mandat devrait être déterminé par la communauté et non par le conseil.

  • Si aucune politique communautaire n'est adoptée pour déterminer comment utiliser l'espace réservé avant l'épuisement de la piscine, le conseil peut agir à sa discrétion avec ou sans la participation et le consentement de la communauté.
  • La communauté est mieux placée pour déterminer ce qui est dans son meilleur intérêt et cela est mieux discuté par le biais du PDP.

 

Les auteurs proposent donc que le 5.4.7.2 soit libellé comme suit: «Si le / 12 réservé reste inutilisé au moment où l'espace disponible restant a été alloué, le / 12 sera retourné au pool AFRINIC pour distribution dans les conditions de la phase 2 du politique d'atterrissage en douceur »- donnant ainsi à la communauté le pouvoir de décider comment l'utiliser / 12.

Les auteurs ont en outre souligné que cette proposition de politique avait été initialement présentée à Hammamet en Tunisie, mais renvoyée à la liste de diffusion pour davantage de contributions et d'affinements communautaires. Cependant, aucun n'a été reçu, c'est donc toujours la même version de Hammamet.

 

Décision du coprésident:

Consensus - La proposition passe au dernier appel.

 

7.0 Proposition de politique: IPv6 Clarification PI

URL de la proposition: https://www.afrinic.net/policy/proposals/2019-v6-001-d2#proposal

Présentation: https://2019.internetsummit.africa/components/com_afmeeting/speakers/3283/2-Jordi-AFPUB-2019-v6-001-DRAFT02.pdf

L'auteur a partagé les points saillants suivants de cette proposition de politique:

  • Une proposition de politique intitulée «IPv6 PI Update »a été adopté à Hammamet lors de la dernière réunion AFRINIC et a été mis en œuvre.
  • Cette proposition ne tenait pas compte de certains problèmes de la politique actuelle, notamment - la nécessité de démontrer que l'IP IPv6 l'espace délivré doit être annoncé dans les douze mois et que s'il n'est pas annoncé, l'espace doit être récupéré et restitué au pool libre par AFRINIC.
  • Cependant, dans certains cas d'utilisation tels que les IXP, l'espace ne sera jamais annoncé.
  • Cette proposition corrige donc cela avec le nouveau texte proposé: "Si l'espace d'adressage émis en vertu de cette politique doit être annoncé, dans la mesure du possible, l'organisation doit regrouper toutes les annonces de préfixes afin de minimiser la croissance de la table de routage globale"

Les réactions reçues étaient principalement des déclarations de service d'assistance à la proposition de politique.

 

Décision du coprésident:

Consensus - La proposition passe au dernier appel. 

 

8.0 Proposition de politique: mise à jour de la politique sur les contacts abus

URL de la proposition: https://www.afrinic.net/policy/proposals/2018-gen-001-d3#proposal

Présentation: https://2019.internetsummit.africa/components/com_afmeeting/speakers/3283/3-Jordi-AFPUB-2018-GEN-001-DRAFT03.pdf

Résumé du problème partagé par l'auteur: 

  • La politique actuelle d'enregistrement des contacts abusifs n'a pas la simple obligation d'enregistrer un contact abusif auprès d'une seule adresse e-mail destinée à cet effet.
  • En conséquence, certains membres peuvent ne pas avoir ces informations de contact enregistrées et à jour pour leurs ressources. En fait, il y a même des cas de membres qui utilisent une boîte aux lettres inexistante ou qui n'est pas activement surveillée.
  • Dans la pratique, ce contact devient inefficace pour signaler une activité abusive du réseau et entraîne généralement des problèmes de sécurité et des coûts associés pour les victimes.
  • Cette proposition vise à résoudre ce problème et à garantir l'existence d'un contact abusif approprié et un processus de validation qui le rend uniforme dans tous les RIRs. Cela facilite à son tour le signalement des abus entre régions.
  • La politique actuelle fait référence à un «document sur les meilleures pratiques», qui n'est pas jugé obligatoire - en fait, n'est pas utilisé par la communauté. Cette proposition ne change pas la portée de ce document, et en fait, un lien entre les quelques objets IRT existants et la nouvelle boîte aux lettres abusive proposée ici devrait être automatiquement établi.
  • Cette proposition permet une vérification simple et périodique d'un contact abusif déclaré et établit les règles de base pour effectuer de telles vérifications.

 

L'auteur a déclaré que l'attribut abuse-c proposé serait obligatoire dans les objets «aut-num», «inetnum» et «inet6num», ainsi que dans tous les autres qui pourraient être utilisés à l'avenir. Cet attribut est un contact abusif, qui doit contenir au moins l'attribut "boîte aux lettres abusive". 

Les réactions ont été reçues comme suit: 

  • Le personnel a indiqué qu'il existe déjà un objet IRT dans la base de données qui peut contenir plus d'informations qu'une adresse e-mail et a recommandé qu'il soit préférable de rendre l'IRT obligatoire.
  • L'auteur a précisé que l'IRT peut rester et qu'il peut devenir un alias. Il a également déclaré que d’autres RIRs n'utilisent pas l'IRT.
  • Le personnel a précisé qu'il est déroutant d'utiliser l'IRT comme alias et qu'il ne saurait pas comment appliquer une telle exigence.
  • Il a été noté qu'AFRINIC en tant que registre doit s'assurer que par contrat avec les membres, il dispose des informations les plus précises sur ces membres. Le personnel a souligné que les coordonnées d'abus ne sont généralement pas demandées dans les contrats signés avec les membres.
  • Il a été souligné qu'avant, il y avait déni ou droit de vote si les contacts abusifs ne pouvaient pas être vérifiés, quelle sanction n'est pas proportionnelle à la cause.
  • Plusieurs craignaient que cette politique ne soit pas nécessaire et qu'AFRINIC puisse disposer en interne d'un tel mécanisme via le RSA. Il a été proposé que cela devienne un processus interne d'AFRINIC (plutôt qu'une politique) pour collecter et valider les contacts abusifs, tout comme AFRINIC doit collecter et valider d'autres types de contacts sans avoir besoin d'une politique.
  • Certaines déclarations s'opposant à la proposition ont été reçues, certains notant que AFRINIC est un registre, pas la police Internet et devrait agir comme un registre.

 

Décision du coprésident:

Pas de consensus - La proposition nécessite une discussion supplémentaire, revient donc à l'étape de discussion sur la liste de diffusion.

 

9.0 Proposition de politique: Examen des ressources des numéros Internet par AFRINIC

URL de la proposition: https://www.afrinic.net/policy/proposals/2016-gen-001-d8#proposal

Présentation: N / A

Les auteurs ont partagé ces remarques:

  • Cette proposition de politique permet à AFRINIC de réaliser un audit ou une revue de toutes les ressources détenues par les membres.
  • Les auteurs ont noté que les ressources à AFRINIC ne sont pas à vendre - mais sont communales et sont en place pour les besoins du continent. C'est contre cette croyance que cette proposition et ses sentiments sont fondés.
  • Il est très important que les ressources des membres respectent le RSA tel que signé par les mêmes membres.
  • La proposition a évolué à travers de nombreux changements jusqu'à la dernière version.
  • Pour la plupart des dispositions politiques de la proposition, les auteurs estiment qu'en dépit de la politique et des sentiments, tous les problèmes ont jusqu'à présent été résolus.

Réactions de la salle et des participants à distance:

  • Lors de la dernière réunion d'AFRINIC, les auteurs ont tenté de forcer le public à accepter la proposition qui n'était pas correcte.
  • La proposition entraînera une instabilité dans la communauté si les ressources sont récupérées chaque fois qu'un membre semble enfreindre la politique.
  • AFRINIC pourrait ne pas disposer des ressources nécessaires pour gérer le volume d'audits ou d'examens qui pourraient survenir si cette proposition est adoptée.
  • La proposition peut ne pas être exécutoire par AFRINIC. La proposition pourrait être améliorée pour cibler ceux qui utilisent les adresses sur un marché noir afin de minimiser le marché noir. Bien que les auteurs aient déclaré que les ressources ne sont pas à vendre, les ventes réelles ont lieu sur un marché secondaire.
  • Il est nécessaire de déterminer pourquoi certaines ressources ne peuvent pas être utilisées aux fins d'origine pour lesquelles elles ont été émises, car cela semble être la base de la politique. Le besoin a peut-être changé mais pourrait tout de même être légitime.
  • De nombreux arguments contre cette proposition ont été soumis à la liste de diffusion à plusieurs reprises, sont enregistrés et la proposition n'a pas réussi à parvenir à un consensus à plusieurs reprises auparavant et devrait être abandonnée.
  • Il a été proposé qu'en raison des nombreuses fois où la proposition a été présentée et ne soit pas parvenue à un consensus, les auteurs devraient la retirer.
  • Le RSA a déjà des dispositions pour les examens qui sont suggérées par cette proposition, par conséquent la proposition est une duplication du RSA qui est inutile. Le RSA exige que les ressources soient récupérées si un membre est en infraction.
  • Cette proposition s'aligne sur l'approche fondée sur les besoins requise par la politique et, par conséquent, un audit des besoins est toujours pertinent pour vérifier que c'est toujours le cas.
  • Il y a eu plusieurs autres déclarations contre et quelques autres à l'appui.

 

Décision du coprésident:

Pas de consensus - La proposition nécessite une discussion supplémentaire, revient donc à l'étape de discussion sur la liste de diffusion.

 

10.0 Proposition de politique: dispositions pour le détournement de ressources

URL de la proposition: https://www.afrinic.net/policy/proposals/provisions-for-resource-hijacking#proposal

Présentation: https://2019.internetsummit.africa/components/com_afmeeting/speakers/3283/Provision%20for%20Resource%20Hijacking.pdf 

L'auteur a fait remarquer que cette proposition vise à respecter les droits exclusifs des membres sur les ressources allouées / attribuées lorsque les autres parties ne sont pas autorisées à utiliser ces ressources sans consentement.

L'auteur a reconnu que cette proposition n'était pas une question d'acheminement parce qu'AFRINIC n'était pas la police d'acheminement et que les violations des politiques seraient considérées comme les cas où il y avait eu détournement et utilisation clairs et intentionnels de ressources par une autre partie.

L'auteur a proposé un processus simple où une victime signale un détournement de ressources, les parties concernées sont informées de la question, les experts examinent et enquêtent sur la base des données disponibles et publient un rapport sur leur enquête. Un délai est accordé aux parties pour présenter des objections et un appel pourrait être déposé par la suite. Si l'appel échoue, le rapport est ratifié et la question est considérée comme une violation de la politique, sinon l'affaire est rejetée. L'ensemble de ce processus devrait prendre au maximum 6 semaines.

L'auteur a noté qu'il est préférable pour la communauté d'avoir un tel processus plutôt que de laisser aux gouvernements le contrôle et l'intervention. Il a également déclaré qu’il avait soumis une proposition similaire à chaque RIR communauté.

 

Réactions:

  • Quelques personnes ont noté que, bien que le problème du détournement de l’espace d’adresse IP soit réel, le PDP RIR la communauté n'est pas le bon forum pour y remédier car il n'y a pas de mécanisme d'application.
  • RIRs n'ont pas le droit de déterminer le droit d'utiliser l'espace d'adressage, bien que grâce à un enregistrement précis, une vérification soit possible.
  • D'autres ont noté que RIR peut déterminer le droit d’utilisation de ces ressources, et que le LIR peut également déterminer dans une certaine mesure.
  • Il y a eu quelques déclarations s'opposant à la proposition et aucune à l'appui.

 

Décision du coprésident:

Pas de consensus - La proposition nécessite une discussion supplémentaire, revient donc à l'étape de discussion sur la liste de diffusion. 

 

11.0 Proposition de politique: processus d'élaboration des politiques d'AFRINIC Bis

URL de la proposition: https://www.afrinic.net/policy/proposals/2017-gen-002-d5#proposal

Présentation: https://2019.internetsummit.africa/components/com_afmeeting/speakers/3283/Provision%20for%20Resource%20Hijacking.pdf

Les auteurs ont indiqué que dans ce 5th version de la proposition, l'énoncé du problème est resté largement le même. Les politiques de gestion des ressources de numéros IP dans la région de service AFRINIC sont créées à travers un processus d'élaboration des politiques qui décrit les étapes par lesquelles les propositions de politiques sont soumises, examinées, débattues et adoptées. Le manuel de politique consolidée actuel ne prévoit pas d'adoption des propositions, qui examine la duplication des propositions traitant du même problème, le manque de clarté des énoncés de problème et les propositions hors du champ d'application du PDP. Il ne définit pas non plus de méthodes claires pour faire avancer les propositions.

Le processus de consensus pour la prise de décision n'est pas non plus défini, ouvrant la porte à des interprétations et des inactions différentes. Le PDP actuel ne contient pas non plus de dispositions pour que le conseil d'administration adopte des politiques conformément à l'article 11.4 des statuts d'AFRINIC dans le cadre du processus. 

Il a été déclaré que depuis la réunion de politique publique d'AFRINIC à Hammamet, les coprésidents ont invité ceux qui s'opposaient à travailler avec les auteurs et ont émis une demande visant à améliorer la définition du dernier appel ainsi que la définition du consensus.

Les auteurs ont également tenté de clarifier le délai de mise en œuvre après la ratification et ont proposé d'offrir une durée maximale de 2 semaines aux présidents pour déplacer une proposition jusqu'au dernier appel. La question des propositions concurrentes est donc abordée dès le départ. Il était également nécessaire que le personnel fournisse davantage d'informations dans ses rapports d'évaluation.

Les nouveaux ajouts dans la version 5 incluent également le fait qu'un consensus est déclaré après le dernier appel (phase de conclusion) et que des recours peuvent être déposés contre les résultats de la phase d'adoption.

Un document de lignes directrices est inclus avec cette proposition et fera partie intégrante de la proposition et, enfin, de la CMP si elle est adoptée. Ce document contient l'ajout d'une assistance voyage aux auteurs des propositions (à la discrétion du personnel).

Les réactions reçues étaient les suivantes:

  • La proposition traite de nombreux problèmes actuels du PDP, dont beaucoup ont été témoins des appels que nous avons reçus jusqu'à présent et des nombreuses menaces d'appel.
  • Certains ont rejeté la proposition en raison de sa complexité. Les plusieurs phases et la documentation séparée ne font que le rendre plus complexe à mettre en œuvre.
  • Un PDP qui ne permet pas de propositions concurrentes n'est pas bon, car la concurrence est saine et permet des améliorations.
  • Un appel doit être lancé par plusieurs membres de la communauté et non par une seule personne.
  • Les présidents ne devraient pas décider du contenu de l'énoncé du problème car cela signifierait qu'ils microgèrent la communauté et le processus.
  • Le processus doit permettre aux discussions de la liste de diffusion de contribuer également aux discussions en face à face.
  • Quelques déclarations soutenant la proposition comme un pas dans la bonne direction pour améliorer le PDP actuel.
  • Il a été souligné que les problèmes spécifiques du PDP actuel n'ont pas été traités de manière adéquate un par un, et une tentative complexe comme celle-ci ne sera pas efficace.

 

Décision du coprésident:

Pas de consensus - La proposition nécessite une discussion supplémentaire, revient donc à l'étape de discussion sur la liste de diffusion. 

 

12.0 Élections des coprésidents du PDWG 

L'élection était pour les coprésidents du PDWG pour remplacer Sami Salih et Dewole Ajao. La session était dirigée par Serge-Parfait Goma, le président du comité des candidatures 2019 qui a informé qu'il y avait 8 candidats pour les 2 postes. Les nominés présentés étaient:

 

Mark Elkins

Caleb Ogundele

Komi ELitcha

Sami Hassan

Moïse Serugo

Taiwo Oyewande

Ikechukwu Anthony Ubah

Abdulkarim Oloyede

 

Après que les candidats se sont entretenus avec les délégués, le comité des élections a procédé à un exercice de vote au cours duquel les participants ont été invités à sélectionner leurs deux candidats préférés - le candidat ayant obtenu le plus grand nombre de voix obtenant le mandat de deux ans et le second ayant obtenu un mandat d'un an. .

Le vote a renvoyé les gagnants suivants:

Moses Serugo (UG) a été élu pour un mandat de deux ans, de juin 2019 à juin 2021;

Abdulkarim Oloyede (NG) a été élu pour un mandat d'un an de juin 2019 à juin 2020.

 

13.0 Élections ASO / AC

Le président du comité des candidatures a présenté les candidats comme suit:

Mike Silber

Mustafa Ben Jemaa

 

La commission électorale a procédé à un scrutin secret pour sélectionner une personne qui remplacera Omo Oaiya dont le mandat expirera fin 2019. Après le vote, Mike Silber (ZA) a été élu pour un mandat de trois ans, de janvier 2020 à décembre. 2022.

 

14.0 Microphone à politique ouverte

Dewole a informé que le MIC ouvert doit permettre des commentaires qui ont été différés au cours de la journée, ainsi que d'autres des participants à distance et ceux qui auraient pu être soulevés sur la liste de diffusion.

  • Revoir le code de conduite et comment il est appliqué. De nombreux commentaires sur la liste et la réunion violent ce code. Nous ne devons pas être hostiles et impolis les uns envers les autres, ce qui rend l'environnement PDP également malsain.
  • On a conseillé aux coprésidents d'utiliser leurs pouvoirs pour rappeler à l'ordre toute personne qui est impolie et irrespectueuse envers les autres.
  • Le CPM ne précise pas comment devrait être le processus d'élection des coprésidents du PDWG. Il stipule que la communauté doit participer mais ne précise pas qui constitue la communauté. Cela nécessite un processus clair pour aller de l'avant.
  • Il y a eu plusieurs messages de félicitations aux nouveaux coprésidents, ainsi que des remerciements aux coprésidents sortants pour le travail bien fait.
  • Un merci à Alan pour son excellent travail en tant que PDG sortant.
  • Le code de conduite de LACNIC avait des problèmes similaires et ils ont élaboré une politique d'utilisation acceptable qui a résolu ces problèmes. Ce serait bien pour un volontaire d'évoquer quelque chose de similaire. La région du LACNIC a également proposé un processus d'élection des coprésidents afin de l'organiser et cela fonctionne bien.
  • Il est nécessaire d'impliquer davantage de personnes dans les discussions de la liste de diffusion.
  • Il pourrait également y avoir des réunions informelles mais ouvertes pour discuter des propositions de politiques quelques jours avant leur présentation, car cela pourrait améliorer la participation.
  • Un participant a indiqué qu'il est heureux d'aider toute personne ayant une idée d'une proposition de politique pour l'aider à le faire, même s'il ne sera pas reconnu comme co-auteur.
  • Le président du conseil d'administration d'AFRINIC a remercié les coprésidents sortants pour le travail bien fait et a félicité les nouveaux coprésidents.
  • Il est nécessaire de reconnaître les participants éloignés à la fois dans les discussions politiques et dans le vote pour toutes les élections.
  • Les coprésidents sortants ont été instamment priés de fournir un appui aux nouveaux présidents. Les coprésidents entrants ont été avisés de ne pas avoir peur de demander conseil et de consulter au besoin. 
Dernière modification le -
Date et heure à Maurice -