Info! Please note that this translation has been provided at best effort, for your convenience. The English page remains the official version.

Clarification sur IPv6 Sous-affectations v3

{onglet Détails}

Clarification sur IPv6 Sous-affectations

ID:

AFPUB-2018-V6-002-DRAFT03

Date de soumission:

11ème Novembre 2018

Author:

Jordi Palet Martinez

jordi.palet auipv6company.com

The IPv6 Company

Version:

3.0

Obsolètes:

 

Modifie:

Art CPM 6.8

 {tab Proposition}

1.0 Résumé du problème traité par cette proposition

Quand la politique était drafted, le concept d'affectations / sous-affectations ne considérait pas une pratique très courante IPv4 qui est reproduit et même amplifié dans IPv6: l'utilisation des adresses IP pour les liaisons point à point ou VPN.

In IPv4, ce n'est généralement pas un problème car l'utilisation de NAT.

Dans le cas d' IPv6, au lieu d'adresses uniques, l'utilisation de préfixes uniques (/ 64) est de plus en plus courante.

De même, la politique n'a pas pris en compte l'utilisation des adresses IP dans les hotspots (lorsqu'il n'est pas un FAI, par exemple, des associations ou des réseaux communautaires), ou l'utilisation d'adresses IP par des invités ou des employés dans Bring Your Own Device (BYOD) et de nombreux autres d'autres cas similaires.

Un autre cas est celui où un utilisateur final engage un tiers pour effectuer certains services sur son propre réseau et qu'il doit déployer ses propres appareils, même des serveurs, des équipements réseau, etc. Par exemple, les services de surveillance de la sécurité peuvent exiger que l'entrepreneur fournit ses propres caméras, système d'enregistrement, même son propre pare-feu et / ou routeur pour un VPN dédié, etc. Bien sûr, dans de nombreux cas, ce système de surveillance peut avoir besoin d'utiliser l'espace d'adressage de l'utilisateur final.

Enfin, l'IETF a récemment approuvé l'utilisation d'un préfixe unique / 64 par interface / hôte (RFC8273) au lieu d'une adresse unique. Ceci, par exemple, permet aux utilisateurs de se connecter à un hotspot, de recevoir un / 64 de telle sorte qu'ils sont «isolés» des autres utilisateurs (pour des raisons de sécurité, des exigences réglementaires, etc.) et ils peuvent également utiliser plusieurs machines virtuelles sur leurs appareils avec une adresse unique pour chacun (dans le même / 64).

 

2.0 Résumé de la façon dont cette proposition résout le problème

La section 2.6 (Définitions générales / Cession), interdit explicitement de telles cessions, déclarant que «les cessions… ne doivent pas être sous-cédées à d'autres parties».

La présente proposition clarifie cette situation à cet égard et définit mieux le concept, en particulier compte tenu des nouvelles utilisations des IPv6 (RFC 8273), au moyen d'un nouveau texte à la fin de tout texte disponible sur le IPv6 Politique d'attribution des PI.

Il précise également que l'utilisation de sous-attributions dans les FAI, les centres de données et les cas similaires n'est pas autorisée.

 

Proposition 3.0

Nouveau paragraphe à la fin du 6.8 du CPM, comme suit:

Actuel

Proposition

6.8 Affectations PI

(à la fin de la section, texte précédent inchangé par cette proposition)

 

 

6.8 Affectations PI

(à la fin de la section, texte précédent inchangé par cette proposition)

 

Il est autorisé d'utiliser les adresses attribuées pour:

a) le réseau des titulaires de cession

b) les appareils tiers fonctionnant au sein de cette infrastructure

c) interconnexions

Il sera considéré comme une sous-affectation et, par conséquent, il n'est pas autorisé d'utiliser les adresses attribuées pour fournir des services aux clients (un tel FAI), un centre de données ou des cas similaires.

 

 4.0 Historique des révisions

Date

Détails

20 Mars 2018

Version 1: AFPUB-2018-V6-002-DRAFT01

Initiales Draft Publié sur rpd

22 Août 2018

Version 2: AFPUB-2018-V6-002-DRAFT02

  • Mise à jour de l'énoncé du problème
  • Le libellé proposé a été mis à jour de v1 à v2 pour plus de clarté.

11 Novembre 2018

Version 3 : AFPUB-2018-V6-002-DRAFT03

 

Ajout du texte suivant à 6.8:

 

Il est autorisé d'utiliser les adresses attribuées pour:

a) le réseau des titulaires de cession

b) les appareils tiers fonctionnant au sein de cette infrastructure

c) interconnexions

 

Il sera considéré comme une sous-affectation et, par conséquent, il n'est pas autorisé d'utiliser les adresses attribuées pour fournir des services aux clients (un tel FAI), un centre de données ou des cas similaires.

 

 

Références 5.0            

Une proposition similaire est en cours de discussion au sein de l'APNIC, du LACNIC et du RIPE.

 

{/languette}

Print Friendly, PDF & Email
Dernière modification le -
Date et heure à Maurice -