Info! Please note that this translation has been provided at best effort, for your convenience. The English page remains the official version.

Lettre de la NRO au gouvernement mauricien

Publié le
Print Friendly, PDF & Email
Lettre de la NRO au gouvernement mauricien

 

  

L'Honorable Alan GANOO
Ministre des Affaires étrangères, de l'Intégration régionale et du Commerce international
Ministère des affaires étrangères, de l'intégration régionale et du commerce international
Tour de Newton
Rue Sir William Newton
Port Louis
République de Maurice

 

L'Honorable Maneesh GOBIN
procureur général
Bureau du procureur général
Bâtiment Renganaden Seeneevassen
Port Louis
République de Maurice

 

Cher Hon. Messieurs Ganoo et Gobin,

 

La Number Resource Organization (NRO) est l'organisme de coordination des registres Internet régionaux du monde (RIRs). Le RIRs gérer la distribution des ressources de numéros Internet (espace d'adressage IP et numéros de système autonome) dans leurs régions respectives.

La NRO écrit pour répondre aux préoccupations importantes qui ont surgi à Maurice concernant le siège panafricain à Maurice d'AFRINIC, l'un des cinq membres de la NRO et dont le territoire comprend le continent africain. Les entités qui composent le NRO comprennent AFRINIC et les quatre RIRs sur d'autres continents, y compris

  1. Le Centre d'information du réseau Asie-Pacifique (APNIC), dont le siège est à Brisbane, en Australie, dont le territoire comprend les pays de la région Asie-Pacifique et l'Océanie ;
  2. L'American Registry of Internet Numbers, Ltd. (ARIN), dont le siège est aux États-Unis et dont le territoire comprend les États-Unis, le Canada et un certain nombre de pays des Caraïbes ;
  3. LACNIC, dont le siège est à Montevideo, Uruguay, dont le territoire comprend le Mexique, un certain nombre de pays des Caraïbes et tous les pays d'Amérique du Sud situés au sud ; et
  4. Le centre de coordination du réseau RIPE (RIPE NCC), dont le siège est à Amsterdam, et dont le territoire comprend l'Europe, le Moyen-Orient et l'Asie centrale.

Les cinq registres, y compris AFRINIC, remplissent la fonction importante d'administrer les ressources de numéros Internet dans leur région respective conformément aux règles adoptées par les membres de chaque région ou aux politiques mondiales adoptées à l'unanimité par les cinq registres.

Il est essentiel pour le bon fonctionnement d'Internet qu'AFRINIC soit en mesure d'exercer les fonctions clés au nom de l'Afrique. Pour exploiter avec succès une entité à l'échelle continentale telle qu'AFRINIC, la communauté Internet africaine a délibérément choisi d'installer son siège à Maurice afin de bénéficier d'un système juridique stable et cohérent.

Avant cette définition, la région était desservie par d'autres RIRs et après de nombreuses années de conversations et de négociations, la communauté africaine a finalement reconnu Maurice comme le lieu le plus approprié pour héberger ce rôle fondamental pour l'Internet régional.

La pertinence d'AFRINIC est d'un degré élevé dans la vie régionale. Il fournit non seulement des services aux opérateurs Internet, mais favorise également la culture numérique dans toute la région qui va au-delà de l'échange commercial de biens et de services. Année après année, AFRINIC génère des connaissances chez des milliers d'Africains, et c'est un processus culturel produit par des Africains pour l'Afrique.

Au cours des 12 derniers mois, AFRINIC a été perturbé de manière inappropriée dans sa capacité à remplir ses fonctions critiques. Plus de 25 poursuites ont été intentées contre elle par une entité connue sous le nom de Cloud Innovation Ltd, avec une adresse enregistrée aux Seychelles, et qui est détenue et contrôlée par M. Lu Heng, un résident de Hong Kong.

Il n'est pas rare qu'un riche demandeur agisse de cette manière vexatoire. Malheureusement, il nous semble que ce justiciable a abusé de cette procédure judiciaire pour frustrer et tenter de causer un préjudice irréparable aux fonctions essentielles d'AFRINIC. Par exemple, au moins deux fois les tribunaux ont rendu des ordonnances ex parte au nom de ce justiciable domicilié à l'étranger, dont l'activité principale est maintenue en dehors de l'Afrique. Ces commandes ont eu un impact sévère et négatif sur AFRINIC. La première ordonnance de ce type a gelé les comptes bancaires d'AFRINIC pendant une période prolongée ; et bien que cette ordonnance ex parte ait été levée par les tribunaux mauriciens une fois qu'AFRINIC a pu faire valoir ses arguments, il a fallu près de trois mois pour que cette réparation soit accordée, ce qui a naturellement causé une pression excessive sur l'organisation AFRINIC et constituait une menace pour l'écosystème Internet en Afrique. Plus récemment, une autre ordonnance ex-parte a été prise pour arrêter l'élection annuelle des administrateurs de toute l'Afrique lors de l'assemblée générale annuelle des membres d'AFRINIC. Bien que nous reconnaissions et respections le droit des plaignants de demander de telles ordonnances, et les tribunaux mauriciens de les accorder, la délivrance de ces types d'ordonnances ex parte a entravé la fourniture d'un service vital nécessaire pour Maurice et l'Afrique. Il a mis en péril inutilement et sérieusement le travail normal et routinier de l'administration d'Internet.

Il serait très regrettable pour la communauté régionale africaine si la situation ci-dessus prouve que la désignation de Maurice comme lieu de localisation de l'AFRINIC a été erronée.

Nous croyons comprendre qu'AFRINIC a demandé à plusieurs reprises à Maurice sa reconnaissance en tant qu'organisation internationale. Nous comprenons qu'il est à la fois approprié pour AFRINIC d'obtenir ce statut, et que s'il est accordé, cela pourrait conduire à des résultats plus appropriés qui reconnaîtraient la position critique que joue AFRINIC dans l'écosystème Internet, tout en garantissant qu'AFRINIC continue de rester responsable et soumis à l'autorité mauricienne. lois. Accorder à AFRINIC ce statut est conforme à l'état de droit et laisse aux tribunaux le soin de fournir tout contrôle raisonnable sur AFRINIC. Nous vous exhortons collectivement à envisager de résoudre ce problème le plus rapidement possible ou à prendre d'autres mesures susceptibles de contribuer à préserver et à protéger l'indépendance d'AFRINIC et la stabilité d'Internet en Afrique. Nous apprécions votre considération pour de telles mesures.

Enfin, les dossiers judiciaires regorgent désormais de déclarations d'experts évoquant un comportement illicite de la part du justiciable. L'examen de ces affidavits par les autorités gouvernementales, en plus de leur prise en compte dans la poursuite des procédures judiciaires, peut vous fournir des informations importantes dans l'exercice de vos fonctions.

 

Sincèrement,

L'ORGANISATION DES RESSOURCES EN NUMÉROS

 

CENTRE D'INFORMATION DU RÉSEAU ASIE PACIFIQUE

Écrit par:
Paul Wilson
Directeur général

 

REGISTRE AMÉRICAIN POUR LES NUMÉROS INTERNET, LTD.

Écrit par:
Jean Curran
Président et chef de la direction

 

REGISTRE DES ADRESSES INTERNET D'AMÉRIQUE LATINE ET DES CARAÏBES

Écrit par:
Oscar Robles
Directeur exécutif / PDG

 

CENTRE DE COORDINATION DES RÉSEAUX IP EUROPÉENS

Écrit par:
Hans Petter Hollen
Directeur général

 


 

Initialement publié le 12 juillet 2022 sur https://www.nro.net/nro-letter-to-mauritius-government/

 

 

Dernière modification le -
Date et heure à Maurice -