Filters

Politique d'adressage IPv4

 

Details

Référence:
AFPUB-2005-v4-001

Ancienne Référence:
afpol-v4200407-000

Statut:
Implementé

Date:
17 May 2006

Auteurs:

  • Adiel A. Akplogan
  • Ernest Byaruhanga

1) Résumé

Le présent document énonce les procédures à suivre pour l’attribution et l’assignation d’adresses IPv4 dans la région desservie par AFRINIC (l’Afrique et une partie de l’océan Indien). Celles-ci ont été élaborées selon un processus de développement de politique ouvert et ascendant du groupe de travail d’AFRINIC chargé des politiques.

 

2) Introduction

L’organisation à but non lucratif indépendante AFRINIC (Centre d’Information de Réseautage en Afrique) est l’un des cinq Registres Internet régionaux (RIR). Sa région de service inclut le continent africain et une partie de l’océan Indien (Seychelles, Maurice, Madagascar et Comores). AFRINIC est chargé de l’attribution d’espaces adresses IP (Protocole Internet) et de nombres AS (systèmes autonomes) ainsi que la gestion de noms de domaines inverses dans la région.

 

3) Champ d'application 

Le présent document établit les politiques pour une gestion responsable d’espaces adresses IPv4 uniques dans la région AFRINIC. Les politiques énoncées dans le présent document s’appliquent à toutes les attributions et assignations dans la région desservie par AFRINIC et doivent être implémentées par tous les Registres Internet locaux d’AFRINIC.

Le présent document ne décrit pas les politiques relatives à IPv6, aux nombres AS, aux adresses privées et aux domaines in-addr.arpa. Ces politiques peuvent être consultées à l’adresse suivante : http://www.afrinic.net/policy.htm

Il ne décrit pas les conditions d’adhésion à AFRINIC telles qu’énoncée à l’adresse suivante : http://www.afrinic.net/membership/membership.htm

Il n’étudie pas non plus les politiques des autres Registres Internet régionaux.

 

4) L'espace d'adressage IPv4

Aux fins du présent document, les adresses IPv4 sont des nombres binaires de 32 bits (utilisés comme identifiants dans le protocole IPv4) et sont généralement de trois types :

a. Adresses publiques/globales qui sont assignées pour être globalement uniques conformément aux objectifs décrits à la partie 6 du présent document.

b. Les adresses espaces privés IPv4 sont réservés pour être utilisées sur des réseaux privés IPv4. N’importe qui peut utiliser ces adresses sur un réseau privé sans enregistrement préalable. Les hôtes sans adresses privées IPv4 ne sont pas accessibles depuis Internet sauf par translation d’adresses de réseaux (NAT). Il est à noter que certains services Internet peuvent ne pas opérer correctement sous NAT. Veuillez consulter le document technique RFC 2993 pour des détails sur les implications d’ingénierie/techniques de l’utilisation de NAT. Le document technique RFC1918 décrit, pour sa part, les blocs réservés à un usage privé.

c. Plages d’adresses IP réservées pour des essais : La question est décrite en détails dans le document technique RFC3330 (http://www.ietf.org/rfc/rfc3330.txt). Certaines plages sont aussi réservées pour la diffusion multipoints.

 

5) Hiérarchie de la distribution d'espace d'adressage 

Les adresses IP sont distribuées selon une structure hiérarchique – l’IANA (Autorité d’Affectation de Numéros sur Internet) attribue des espaces adresses à AFRINIC, qui les redistribue à travers la région africaine. AFRINIC attribue les espaces adresses aux Registres Internet locaux (LIR) et leur délègue également le pouvoir d’assigner et de sous-attribuer celles-ci. Les LIR sous-allouent et attribuent des espaces adresses à leurs clients en conformité avec les politiques et procédures décrits dans le présent document.

 

6) Définitions

Les termes suivants et leurs définitions sont particulièrement importants pour comprendre les objectifs, l’environnement et les polices décrits dans le présent document.

.

6.1 Registre Internet (IR)

Un Registre Internet (IR) est une organisation responsable de la distribution d’espaces adresses IP à ses client et de l’enregistrement de ces adresses. Les IR sont classés selon leur fonction première et leur portée territoriale dans la structure hiérarchique.

6. Registre Internet Régional  (RIR)

Les Registres Internet régionaux (RIR) étaient précédemment créés sous l’autorité et à l’initiative des communautés Internet dans leurs régions respectives. De nos jours, c’est l’ICANN autorise la création de RIR pour desservir et représenter des zones géographiques étendues.

Le rôle premier des RIR est de gérer et distribuer les espaces adresses Internet publics dans leurs régions respectives.

Il y a actuellement quatre autres RIR – APNIC, ARIN, LACNIC et RIPE NCC - hormis AFRINIC.

 

6.3 Registre Internet Local (LIR)

Un Registre Internet local (LIR) est un IR qui reçoit des attributions d’un IR et assigne ces espaces adresses principalement à des « utilisateurs finaux ». Les LIR sont généralement des FAI. Leurs clients sont d’autre FAI et éventuellement des utilisateurs finaux. Les LIR doivent être membres d’AFRINIC.

 

6.4 Attribution

« Attribuer » signifie distribuer des espaces d’adresses à des LIR pour qu’eux-mêmes les redistribuent par la suite.

 

6.5 Sous-Attribution

« Sous-attribuer » signifie que les espaces adresses sont distribués par des LIR à des FAI pour être redistribuées.

6.6 Assignation

Une assignation est un bloc d’adresses IP remis par un LIR à des utilisateurs finaux pour leur propre usage. « Assigner » signifie déléguer des espaces adresses à un FAI ou à un utilisateur final pour un usage spécifique dans l’infrastructure internet qu’ils opèrent. Les assignations ne s’effectuent qu’à des fins précises documentées par des organisations spécifiques et ne peuvent être réassignées à d’autres parties.

6.7 Espace d’adresses IP (agrégable par le fournisseur) PA

Un espace adresse PA représente ce qui a été alloué à des LIR pour être assignés ou sous-alloués sous forme de blocs non portables à des utilisateurs finaux/réseaux en aval. Si l’utilisateur final/réseau en aval change de fournisseur, l’espace adresse assigné ou sous-alloué par le précédent fournisseur de services (LIR) doit être retourné et le réseau renuméroté. 

6.8 Espace d’adresses IP (indépendant du fournisseur) PI

Un espace adresse PI (ou portable) ne peut être agrégé et peut uniquement être assigné par un RIR à travers un LIR. Le routage d’espaces PI est coûteux et ceux-ci peuvent ne pas être routables globalement. L’utilisateur final ou LIR ne peut sous-attribuer ce type d’espace adresse.

 

7) Objectifs du système de registre Internet

7.1 Objectifs

La tâche principale d’AFRINIC, en tant que dépositaire d’une ressource publique, est d’assurer que les objectifs suivants sont atteints pour toute attribution et assignation IPv4 :

Unicité
- Pour permettre l’identification unique de chaque hôte sur l’Internet public, chaque adresse unicast publique IPv4 doit être globalement unique.

Enregistrement

- Chaque assignation et attribution d’espace adresse Internet public doit être enregistrée dans la base de données whois d’AFRINIC. Cela s’avère nécessaire pour assurer l’unicité de chaque adresse Internet et pour fournir des informations de référence pour les besoins de dépannage Internet à tous les niveaux.

Agrégation - La distribution d’adresses IPv4 de manière hiérarchique permet l’agrégation des données de routage. Cela permet d’assurer que le routage Internet est correctement effectué et de limiter l’expansion des tables de routage Internet (document technique RFC2519).

Conservation- Pour optimiser la durée de vie des ressources d’espaces adresses Internet publics, les adresses doivent être distribuées en fonction du besoin réel et pour utilisation immédiate. Toutefois, il vaut mieux éviter de stocker des espaces adresses ou de maintenir des réservations.

 

7.2 Divergence d’objectifs

Les objectifs de conservation et d’agrégation entreront souvent en conflit entre eux. Certains ou tous les objectifs peuvent occasionnellement entrer en conflit avec les intérêts d’IR ou d’utilisateurs finaux individuels. Lors de l’évaluation des demandes d’attributions et d’assignations, les IR doivent donc étudier soigneusement tous les aspects pertinents et essayer d’équilibrer les besoins des demandeurs et ceux de la communauté Internet en général. Ces politiques visent à aider les IR à équilibrer ces besoins équitablement. Le fait de documenter le processus de décision pour chaque attribution ou assignation contribue à assurer un processus transparent et honnête.

.

7.3 Documentation

Pour évaluer correctement des demandes, un RIR doit étudier soigneusement toute la documentation pertinente relative aux réseaux concernés. Une telle documentation peut inclure des plans concernant la technologie de réseau, des plans de sous-réseaux, la description de la topologie de réseau ainsi que des plans de routage de réseau. Toute la documentation doit être cohérente et toute estimation et projection documentée doit être réaliste et justifiable.

e.

7.4 Equité

Toutes les politiques et pratiques relatives à l’utilisation d’espaces adresses publics doivent s’appliquer de manière juste et équitable à tous les membres existants et potentiels de la communauté, quels que soient leur emplacement, nationalité, taille ou tout autre facteur.

 

8) Exigences d'enregistrement

a) Toute communication avec AFRINIC s’effectue en anglais.

b) Toutes les attributions et assignations sont enregistrées dans une base de données d’AFRINIC. Toute assignation/attribution/sous-attribution non enregistrée sera jugée non valable. Les données d’enregistrement (nom, bloc/plage d’adresses IP, contacts, statut, etc.) doivent toujours être exactes. Cela s’avère nécessaire pour le fonctionnement des réseaux.

 8) Politiques et directives d'attribution

8.1 Introduction

AFRINIC attribue des plages d’adresses IPv4 aux Registres Internet locaux (LIR). Ces derniers réassignent ou sous-allouent ces espaces à leurs clients.

Une attribution est une plage d’adresses IPv4 pouvant être sous-attribuées ou assignées. Il est également conseillé à tous les LIR qui assignent des espaces adresses attribués par AFRINIC d’adopter un ensemble de politiques conformes avec celles décrites dans le présent document.

La responsabilité de déterminer la taille de l’espace attribuée incombe au personnel d’AFRINIC. Afin d’assurer une implémentation et une utilisation aussi efficaces que possible du Routage interdomaine sans classe (CIDR), AFRINIC émettra des blocs d’adresses sur des limites de bit « supportées par des CIDR ». (Le « Routage interdomaine sans classe », CIDR, est expliqué dans le document technique RFC1517-1959, à l’adresse suivante : http://www.ietf.org/rfc.htm).

Pour échanger ou transférer des espaces adresses, un LIR doit contacter AFRINIC afin que les changements soient correctement enregistrés. Le LIR demeure responsable de toutes les attributions enregistrées dans la base de données d’AFRINIC jusqu’à leur transfert à un autre LIR ou leur restitution à AFRINIC. Les LIR doivent assurer l’application de toutes les politiques.

 

8.2 Première attribution

a) Le nombre minimum d’adresses IPv4 attribué par AFRINIC est de /22 ou 1024.

b) L’organisation concernée doit être un membre en règle d’AFRINIC, et

c) Elle doit démontrer une utilisation efficace des adresses IP obtenues de leur fournisseur en amont. La justification doit être fondée sur une combinaison des besoins immédiats et de l’utilisation courante, dans lequel cas les assignations existantes doivent être renumérotées dans la nouvelle attribution du LIR.

La vérification d’une utilisation passée efficace est fondée sur les assignations (et sous-assignations) enregistrées dans les bases de données RIPE, ARIN, LACNIC et APNIC. Seules ces assignations enregistrées seront jugées valables.

 

8.3. Mécanisme de démarrage lent pour les premières allocations

AFRINIC appliquera un mécanisme de démarrage lent pour tout nouveau LIR. Concernant les attributions effectuées par AFRINIC, la taille de la première attribution que reçoit un LIR sera limitée au minimum nécessaire, comme indiqué à la partie 8.2 (a) sauf justification contraire.

La politique de démarrage lent est appliquée par tous les RIR pour éviter l’attribution de grands blocs d’espace adresse qui peuvent par la suite demeurer en grande partie non assignés. AFRINIC implémente cette politique de démarrage lent de manière cohérente et équitable pour tous les LIR et appliquera les mêmes principes et normes pour chaque demandeur d’espace adresse.

8.4 Attribution additionelle

Un LIR peut recevoir une attribution supplémentaire lorsqu’environ 80 % de l’espace adresse qui lui est actuellement alloué a été utilisé pour des assignations et/ou sous-attributions valables. Une nouvelle attribution peut aussi être effectuée si une assignation ou sous-attribution unique nécessite davantage d’adresses que le nombre actuellement détenu par le LIR.

Les réservations ne sont pas considérées comme des assignations ou sous-attributions valables. Il peut être utile, pour des besoins d’agrégation interne, de libérer quelques blocs d’adresses IP pour une expansion future. Ces réservations internes ne sont toutefois pas comptabilisées comme utilisation valable et doivent être assignées ou sous-attribuées avant toute demande d’attribution supplémentaire.

AFRINIC s’efforcera toujours d’attribuer des plages d’adresses contiguës afin de permettre au LIR de minimiser le nombre d’assignations de routes effectué. Toutefois, il ne sera pas toujours possible d’allouer au LIR une plage contiguë celle attribuée précédemment.

 

8.5 Attribution supplémentaire

La taille minimum d’une sous-attribution est de /24. Cela permet d’effectuer un nombre raisonnable de petites assignations à un FAI en aval. Un LIR ne peut pas sous-attribuer d’espace IPv4 au-delà de sa fenêtre de sous-attribution (veuillez consulter la partie 10.0 relative aux fenêtres de sous-attribution).

Les LIR peuvent effectuer des sous-attributions à de multiples FAI en aval. (Les FAI en aval peuvent qui utilisent efficacement une sous-attribution sont éligibles à une attribution de /22 s’ils souhaitent devenir des LIR).

Le LIR est chargé de s’assurer d’une utilisation conforme aux politiques et recommandations de la communauté de l’espace adresse qui lui est attribué et qu’il sous-attribue par la suite.

Il est conseillé aux LIR d’appliquer le mécanisme de démarrage lent lors de sous-attributions à des FAI en aval. Les LIR s’assurent ainsi d’une utilisation efficace de l’espace sous-attribué et peuvent surveiller et déterminer la capacité des FAI en aval à opérer les politiques établies par la communauté. 

Les sous-attributions font partie de l’espace agrégable d’un LIR. Celui-ci doit donc s’assurer que l’espace d’adresses IP n’est pas retenu par le FAI en aval si le revendeur n’est plus connecté au réseau du LIR (les sous-attributions sont non portables). 

 

9) Politiques et directives d'assignation

Les LIR doivent demander l’aval d’AFRINIC pour toute sous-attribution au-delà de leur fenêtre de sous-attribution (voir la partie 10.0 sur la politique relative aux S

Les recommandations suivantes sont destinées à aider les LIR et utilisateurs finaux dans leur recherche de compromis équitables :

9.1 Documentation

 Les informations requises par AFRINIC pour justifier les besoins en adresses IP d’un utilisateur final incluent les besoins d’adressage, l’infrastructure de réseau et les plans futurs. De telles informations sont requises lorsqu’un LIR demande des espaces adresses IP pour le compte de leurs utilisateurs finaux au moment de l’envoi de la demande. Afin de s’assurer que les sous-attributions précédentes ne sont pas dupliquées, des informations sur l’utilisation actuelle d’espaces adresses sont également demandées. Ces informations sont essentielles pour une approbation adéquate de sous-attributions et le niveau de détail dépendra de la taille de la demande ainsi que de la complexité du réseau. Le LIR doit s’assurer que les informations requises sont complétées avant de demander une sous-attribution à AFRINIC. Les formulaires de demande sont disponibles à l’adresse suivante : http://www.AFRINIC.net/policy.htm#templates

Lors d’une sous-attribution à partir de leur SAW, les LIR doivent aussi s’assurer que de telles informations sont fournies par l’utilisateur final.

 

9.2 Infrastructure de réseau (de LIR) v. réseaux d’utilisateurs finaux

Les adresses IP utilisées uniquement pour connecter un utilisateur final à un fournisseur de services (par exemple, des liaisons point-à-point) sont considérées comme faisant partie de l’infrastructure du fournisseur de services. De telles adresses doivent uniquement être enregistrées comme faisant partie de l’infrastructure du fournisseur de services. Lorsque le réseau de l’utilisateur final utilise un espace adresse public, cet espace doit être enregistré en incluant les coordonnées de l’utilisateur final. Si l’utilisateur final est un particulier plutôt qu’une organisation, l’espace peut être enregistré en incluant les coordonnées du fournisseur de services mais en référençant l’utilisateur final dans l’objet de la base de données whois d’AFRINIC.

 

9.3 Utilisation

Au moins 25 % de l’espace assigné doit être utilisé immédiatement. Après un délai d’un an, sauf en cas de circonstances exceptionnelles, le taux d’utilisation doit être d’au moins 50 %.

 

9.4 Aucune réservation acceptée

Les utilisateurs finaux ne sont pas autorisés à réserver des espaces adresses en se fondant sur des plans à long terme. Une telle pratique outrepasse l’objectif de conservation et fragmente l’espace adresse lorsque les prévisions initiales ne sont pas réalisées. Un LIR qui souhaite assigner des espaces adresses à ses clients doit puiser des espaces adresses qu’il détient actuellement. Aux fins d’évaluation des demandes d’attributions, tout espace réservé par un LIR pour d’autres clients est considéré comme inutilisé.

9.5 Validité d’une assignation

Une assignation demeure valable aussi longtemps que les critères d’assignation initiaux sont respectés et que l’assignation est enregistrée dans la base de données d’AFRINIC. Une assignation n’est donc pas valable si elle n’est pas enregistrée dans la base de données et si l’usage pour lequel elle a été enregistrée a changé ou devient caduc.

9.6 Renumérotation

La renumérotation est le remplacement de manière individualisée d’adresses IP. Les assignations valables peuvent être remplacées par un nombre équivalent d’adresses si les critères d’assignation initiaux sont toujours respectés. Les adresses à être remplacées doivent être encore en utilisation Lorsqu’une demande de renumérotation dépasse la fenêtre de sous-attribution du LIR, la demande doit être envoyée à AFRINIC pour être avalisée.

Une période de trois mois est normalement considérée comme suffisante pour basculer le réseau vers le nouvel espace d’adresses IP. Après la renumérotation du réseau, le personnel d’AFRINIC enlèvera l’ancienne assignation de la base de données d’AFRINIC. Dans l’éventualité où cette période de trois mois est insuffisante, le LIR doit informer AFRINIC du temps supplémentaire requis pour compléter la renumérotation.

  

10) Fenêtre de Sous-attribution (SAW)

Une fenêtre de sous-attribution (SAW) est le nombre maximum d’adresses IPv4 que le LIR peut sous-attribuer aux utilisateurs finaux sans nécessiter l’aval d’AFRINIC. La taille de la SAW est exprimée en notation CIDR.

AFRINIC examinera la sous-attribution effectué par les LIR en utilisant leur SAW afin d’assurer que les politiques y relatives sont correctement appliquées. Les LIR doivent aussi s’assurer que la documentation relative à la sous-attribution effectuée à partir de la SAW est semblable à celle requise pour des demandes plus importantes.

Vous trouverez ci-dessous quelques instructions concernant la SAW :

10.1 La valeur de la SAW est de zéro pour tout nouveau LIR. Toute sous-attribution doit préalablement être avalisée par AFRINIC.

10.2 Le LIR ne peut effectuer de sous-attribution à un utilisateur final au-delà de sa SAW pour une période de 12 mois (1 an). A l’issue l’année calendaire suivant l’approbation d’une SAW, celle-ci est renouvelée pour une année supplémentaire. Dans l’éventualité où la SAW du LIR pour un utilisateur final spécifique est épuisée, le LIR doit obtenir l’aval d’AFRINIC pour toute autre sous-attribution à l’utilisateur final concerné.

10.3 Les LIR sont encouragés à demander à AFRINIC d’examiner leur SAW. Ils peuvent aussi, s’ils le souhaitent, demander un second avis d’AFRINIC même pour une sous-attribution qui peut être effectuée à partir de leur SAW. Préalablement à l’élargissement d’une SAW, les points suivants seront pris en compte :

  • Toute la documentation requise est présentée normalement.
  • Toutes les assignations précédentes effectuées à partir de cette sous-attribution sont correctement enregistrées dans la base de données.
  • La SAW actuelle n’a pas été utilisée à mauvais escient/de manière abusive.

 10.4 Il est conseillé aux LIR de former leurs contacts de gérer les assignations d’espaces adresses conformément aux politiques et procédures énoncées dans le présent document. Si en raison du manque d’expérience des contacts du LIR, des erreurs liées à un mauvais jugement se produisent de manière récurrente, la SAW peut être réduite ou enlevée pour permettre au personnel d’AFRINIC d’aider à la formation du personnel aux politiques de la communauté AFRINIC.

 

11) Conservation de Données par les LIR

Les LIR doivent tenir et maintenir un registre de toute documentation relative aux assignations et sous-attributions aux utilisateurs finaux. Une telle mesure est requise pour référence ultérieure lors de l’examen des demandes émises par la même organisation et pour toute vérification par AFRINIC. Ces documents doivent être conservés sous forme électronique pour en faciliter l’accès. Il est conseillé d’inclure dans ces registres, mais sans s’y restreindre :

  • La requête initiale.
  • La documentation d’appoint.
  • Les correspondances connexes entre le LIR et l’utilisateur final.
  • La décision d’assignation, et les raisons justifiant toute décision inhabituelle.
  • Le rôle de la personne qui a pris la décision.

 

12) Abbréviations

AFRINIC: Centre d’Information de Réseautage en Afrique

APNIC: Registre Internet pour l'Asie-Pacifique

ARIN: Registre Américain des Nombres d’Internet

SAW: Fenêtre de sous-attribution

IANA: Autorité d’Affectation de Numéros sur Internet

ICANN: Société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet

IP: Protocole Internet

LACNIC: Registre Internet en Amérique latine et aux Caraïbes

LIR: Registre Internet local

PA: Agrégable par le fournisseur

PI: Indépendant du fournisseur

RIR: Registre Internet régional

 

 

 

13) Liens Pertinents

Documents RFC: http://www.ietf.org/rfc.html

Site web IANA: http://www.iana.org

 


 

Historique

09.02.2004

L’ébauche initiale est envoyée par Ernest Byaruhanga au groupe de travail d’AFRINIC chargé des politiques (policy-wg[at]AFRINIC.org, le précurseur du rpd)


L’ébauche mise à jour est envoyée à policy-wg[at]AFRINIC.org. C’est la première fois que le groupe est ouvert à la communauté. Celui-ci était fermé jusqu’alors.

 

Le système hiérarchique des nom des domaines permet des noms de domaine à être associé à des adresses IP et la résolution inverse exécute la fonction contraire.