Your IP address is 54.146.175.204

Base de données – Objets et attributs dans la base de données d’AfriNIC

 

Base de données – Objets et attributs dans la base de données d’AfriNIC

 

 

1. Représentation d’objets

1.1 Représentation d’objets

1.2 Types d’objets supportés par la base de données d’AfriNIC

2. Description des types d’objets

2.1 as-block

2.2 as-set

2.3 aut-num

2.4 domain

2.5 inet6num

2.6 inetnum

2.7 key-cert

2.8 limerick

2.9 mntner

2.10 person

2.11 role

2.12 organisation

 

1.0 Objets et attributs de la base de données

 

La base de données de gestion de réseau d’AfriNIC (souvent appelée « Base de données d’AfriNIC ») contient des informations sur :

 

* les attributions et assignations d’espaces adresses IP (registre des adresses IP),

* les coordonnées (données des personnes responsables de l’opération de réseaux ou de routeurs et de ceux qui sont responsables de la gestion de des informations dans la base de données d’AfriNIC).

 

1.1 Représentation d’objets

 

Les informations contenues dans la base de données d’AfriNIC sont appelées « objets ». La syntaxe des objets de la base de données est exprimée en langage RPSL, qui est décrit dans la partie [1]. Un objet appartient à l’un des types, ou classes, d’objets. Ces deux termes sont utilisés indifféremment dans ce document. Les types d’objets suivants sont stockés dans la base de données d’AfriNIC:

 

1.2 Types d’objets supportés par la base de données d’AfriNIC

 

Tableau 1 Types d’objets supportés dans la base de données d’AfriNIC

 

Type d’objet (nom de classe)

Nom abrégé

Description

as-block

ak

Représente la délégation d’une série de nombres AS vers un entrepôt de données spécifique.

as-set

as

Définit un ensemble d’objets aut-num.

aut-num

an

Représente un système autonome (AS) dans la base de données. Il est utilisé pour décrire la politique de routage externe de l’AS.

domain

dn

Représente les enregistrements de domaines en amont ou inverse

inet6num

i6

Contient des informations sur les attributions et assignations d’espaces d’adresses IPv6.

inetnum

in

Contient des informations sur les attributions et assignations d’espaces d’adresses IPv4.

key-cert

kc

Représente un certificat de clé publique stocké dans le serveur et peut être utilisé avec un objet maintainer pour l’authentification lors de mises à jour.

limerick

li

Représente un poème humoristique de 5 vers rimés (rimes aabba).

mntner

mt

Spécifie l’information d’authentification requise pour autoriser la création, suppression ou modification d’objets protégés par le mntner.

person

pn

Contient des informations sur les contacts techniques ou administratifs.

role

ro

Contient des informations sur les contacts techniques ou administratifs, mais décrit le rôle d’un ou de plusieurs êtres humains.

 

Un A objet de base de données est défini comme une liste de paires de valeurs d’attribut dans le texte. Chaque paire de valeurs d’attributs est écrite sur une ligne distincte. Le nom d’attribut débute dans la colonne 0, suivi d’un caractère « : », puis de la valeur de l’attribut. L’attribut, qui porte le même nom que la classe de l’objet, doit être spécifié en premier. La valeur d’un attribut peut être répartie sur plusieurs lignes, avec un espace, une tabulation ou le signe plus (« + ») comme premier caractère des lignes suivantes. Le signe « + » pour la ligne suivante permet aux valeurs d’attribut de contenir des lignes de blanc. Des espaces supplémentaires peuvent être utilisés au choix après le caractère de continuation pour améliorer la lisibilité. L’ordre des paires de valeurs d’attribut est pertinent. La définition d’un objet peut contenir des commentaires. Un commentaire peut être inséré n’importe où dans la définition d’un objet. Il débute avec le premier signe « # » dans une ligne et se termine avec le premier caractère de fin de ligne. Un commentaire ne peut débuter dans la colonne 0. Les caractères d’espaces blancs peuvent être utilisés pour améliorer la lisibilité. La représentation d’un objet se termine à la première ligne vide rencontrée.

 

Les attributs peuvent être obligatoires ou facultatifs. Un attribut obligatoire DOIT être défini pour tous les objets de la classe. Les attributs optionnels peuvent être ignorés. Les attributs peuvent aussi avoir une ou de multiples valeurs. Les attributs à valeurs multiples peuvent avoir plusieurs informations de valeurs d’attribut dans un objet tandis qu’un attribut à valeur unique ne peut être utilisé qu’une seule fois. Chaque objet est identifié de manière distincte par un ensemble d’attributs, appelés clé primaire de la classe.

 

La valeur d’un attribut a un type, qui définit la syntaxe de la valeur d’attribut. Veuillez consulter l’Annexe A1 sur les « Attributs d’objets » pour une description détaillés des attributs supportés dans la base de données d’AfriNIC.

 

2 Types d’objets

 

Cette partie décrit les types (classes) d’objets supportés dans la base de données d’AfriNIC avec des modèles d’objets. Les définitions suivantes sont utilisées dans ces modèles :

 

[mandatory]

Cet attribut doit être défini au moins une fois dans un objet de cette classe.

[optional]

L’attribut est facultatif dans les objets de cette classe et peut être omis.

[generated]

L’attribut est généré automatiquement par le serveur.

[single]

Un objet NE DOIT PAS contenir plus d’une utilisation de cet attribut.

[multiple]

Un objet PEUT contenir plus d’une utilisation de cet attribut.

[look-up key]

L’attribut est indexé.

[inverse key]

L’attribut est dans l’index « reverse ».

[primary key]

L’attribut est (une partie de) la clé primaire.

[primary/lookup key]

L’attribut est à la fois indexé et est (une partie de) la clé primaire.

 

La première colonne d’un modèle d’objet représente l’attribut, et les seconde et troisième colonnes spécifient le type de l’attribut tandis que la quatrième colonne indique si l’attribut est (une partie de) la clé de base de données pour l’objet.

 

2.1 Objet as-block

 

Un objet as-block est requis pour déléguer une plage de nombres vers un entrepôt de données spécifique. Cet objet peut être utilisé pour autoriser la création d’objets aut-num dans la plage spécifiée par l’attribut « as-block: ». Le modèle de classe as-block class est indiqué dans la table 2.1.

 

as-block: [mandatory] [single] [primary/lookup key]

descr: [optional] [multiple] [ ]

remarks: [optional] [multiple] [ ]

tech-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

admin-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

notify: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-lower: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-by: [mandatory] [multiple] [inverse key]

changed: [mandatory] [multiple] [ ]

source: [mandatory] [single] [ ]

 

Table 2.1 Modèle d’objet as-block

 

2.2 Objet as-set

 

Un objet as-set définit un ensemble d’objets aut-num. Les attributs de la classe as-set class sont indiqués dans la table 2.2. L’attribut « as-set: » définit le nom de l’ensemble. C’est un nom RPSL qui débute par « as- ». L’attribut « members: » liste les membres de l’ensemble. L’attribut « members: » est une liste de nombres AS ou d’autres noms as-set. Le nom d’un objet as-set peut être hiérarchique. Un nom as-set hiérarchique est une séquence de noms as-set et de noms AS séparés par des deux-points « : ». Au moins une composante d’un tel nom doit être un nom as-set actuel (c’est-à-dire, débutant par « as- »).

 

as-set: [mandatory] [single] [primary/lookup key]

descr: [mandatory] [multiple] [ ]

members: [optional] [multiple] [ ]

mbrs-by-ref: [optional] [multiple] [inverse key]

remarks: [optional] [multiple] [ ]

tech-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

admin-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

notify: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-by: [mandatory] [multiple] [inverse key]

changed: [mandatory] [multiple] [ ]

source: [mandatory] [single] [ ]

 

Table 2.2 Modèle d’objet as-set

 

2.3 Objet aut-num

 

Un objet de classe aut-num est une représentation dans la base de données d’un système autonome (AS), qui est un groupe de réseaux IP opérés par un ou plusieurs opérateurs avec une politique de routage externe unique clairement définie.

 

Les objets de cette classe sont utilisés pour l’enregistrement de nombres AS et spécifier les politiques de routage. Les attributs de la classe aut-num sont indiqués dans la table 1.2.3. La valeur de l’attribut « aut-num: » est le nombre AS du système autonome décrit par cet objet. L’attribut « as-name: » est un nom symbolique (en syntaxe de noms RPSL) du système autonome. Etant donné qu’AfriNIC n’opère pas encore de registre de routage, les attributs import, export et par défaut (politiques de routage) sont enlevés de la base de données d’AfriNIC et devraient être uniquement fournis comme remarques.

 

aut-num: [mandatory] [single] [primary/lookup key]

as-name: [mandatory] [single] [ ]

descr: [mandatory] [multiple] [ ]

member-of: [optional] [multiple] [inverse key]

remarks: [optional] [multiple] [ ] --- inclure dans votre politique de routage.

admin-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

tech-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

notify: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-lower: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-routes: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-by: [mandatory] [multiple] [inverse key]

changed: [mandatory] [multiple] [ ]

source: [mandatory] [single] [ ]

 

Table 2.3 Modèle d’objet aut-num

 

2.4 Objet domain

 

L’objet domain représente l’enregistrement d’un domaine de niveau supérieur (TLD) et d’autres domaines. Dans le cas d’AfriNIC, il est utilisé UNIQUEMENT pour les délégations inverses. Le format d’écriture du nom de domaine doit être pleinement qualifié, sans le point « . » à la fin. Le modèle de cette classe est fourni dans la table 2.4.

 

domain: [mandatory] [single] [primary/lookup key]

descr: [mandatory] [multiple] [ ]

admin-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

tech-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

zone-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

nserver: [optional] [multiple] [inverse key]

sub-dom: [optional] [multiple] [inverse key]

dom-net: [optional] [multiple] [ ]

remarks: [optional] [multiple] [ ]

notify: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-by: [mandatory] [multiple] [inverse key]

mnt-lower: [optional] [multiple] [inverse key]

refer: [optional] [single] [ ]

changed: [mandatory] [multiple] [ ]

source: [mandatory] [single] [ ]

 

Table 2.4 Modèle d’objet domain

 

2.5 Objet inet6num

 

Un objet inet6num contient des informations sur les attributions et assignations d’espaces adresses IPv6. Le modèle de cette classe est fourni dans la table 2.5.

 

inet6num: [mandatory] [single] [primary/lookup key]

netname: [mandatory] [single] [lookup key]

descr: [mandatory] [multiple] [ ]

country: [mandatory] [multiple] [ ]

admin-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

tech-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

org: [optional] [multiple] [inverse key]

status: [mandatory] [single] [ ]

remarks: [optional] [multiple] [ ]

notify: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-by: [mandatory] [multiple] [inverse key]

mnt-lower: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-irt: [optional] [multiple] [inverse key]

changed: [mandatory] [multiple] [ ]

source: [mandatory] [single] [ ]

 

Table 2.5 Modèle d’objet inet6num

 

2.6 Objet inetnum

 

Un objet inetnum contient des informations sur les attributions et assignations d’espaces adresses IPv4. Le modèle de cette classe est fourni dans la table 2.6.

 

inetnum: [mandatory] [single] [primary/lookup key]

netname: [mandatory] [single] [lookup key]

descr: [mandatory] [multiple] [ ]

country: [mandatory] [multiple] [ ]

admin-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

tech-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

org: [optional] [multiple] [inverse key]

status: [mandatory] [single] [ ]

remarks: [optional] [multiple] [ ]

notify: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-by: [mandatory] [multiple] [inverse key]

mnt-lower: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-routes: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-irt: [optional] [multiple] [inverse key]

changed: [mandatory] [multiple] [ ]

source: [mandatory] [single] [ ]

 

Table 2.6 Modèle d’objet inetnum

 

2.7 Objet key-cert

 

Un objet key-cert est un certificat de clé publique de base de données qui est stocké dans le serveur et qui peut être utilisé avec un objet mntner pour authentifier les mises à jour. Actuellement, seules les clés conformes au standard Internet Open PGP [RFC 2440] sont supportées.

Le modèle de cette classe est fourni dans la table 2.7.

 

key-cert: [mandatory] [single] [primary/lookup key]

method: [generated] [single] [ ]

owner: [generated] [single] [ ]

fingerpr: [generated] [single] [ ]

certif: [mandatory] [multiple] [ ]

remarks: [optional] [multiple] [ ]

notify: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-by: [mandatory] [multiple] [inverse key]

changed: [mandatory] [multiple] [ ]

source: [mandatory] [single] [ ]

 

Table 2.7 Modèle d’objet key-cert

 

2.8 Objet limerick

 

L’objet limerick représente un poème humoristique de 5 vers rimés (rimes aabba). Le modèle de cette classe est fourni dans la table 2.8.

 

limerick: [mandatory] [single] [primary/lookup key]

descr: [optional] [multiple] [ ]

text: [mandatory] [multiple] [ ]

admin-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

author: [mandatory] [multiple] [inverse key]

remarks: [optional] [multiple] [ ]

notify: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-by: [mandatory] [multiple] [inverse key]

changed: [mandatory] [multiple] [ ]

source: [mandatory] [single] [ ]

 

Table 2.8 Modèle d’objet limerick

 

2.9 Objet mntner

 

Les objets dans la base de données d’AfriNIC peuvent être protégées en utilisant des objets mntner (prononcés « maintainer »). Un objet mntner spécifie l’information d’authentification requise pour autoriser la création, suppression ou modification d’objets protégés par le mntner. Les objets mntner ne sont pas créés automatiquement, mais sont transmis à l’administration de la base de données d’AfriNIC pour être traités manuellement.

Le modèle de cette classe est fourni dans la table 2.9. ¹

 

mntner: [mandatory] [single] [primary/lookup key]

descr: [mandatory] [multiple] [ ]

admin-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

tech-c: [optional] [multiple] [inverse key]

upd-to: [mandatory] [multiple] [inverse key]

mnt-nfy: [optional] [multiple] [inverse key]

auth: [mandatory] [multiple] [ ]

remarks: [optional] [multiple] [ ]

notify: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-by: [mandatory] [multiple] [inverse key]

changed: [mandatory] [multiple] [ ]

source: [mandatory] [single] [ ]

 

Table 2.9 Modèle d’objet mntner

 

2.10 Objet person

 

Un objet person contient des informations sur les contacts techniques ou administratifs responsables pour l’objet à l’emplacement où il est référencé. Une fois l’objet créé, la valeur de l’attribut « person: » ne peut être modifiée. Le modèle de cette classe est fourni dans la table 2.10.

 

person: [mandatory] [single] [lookup key]

address: [mandatory] [multiple] [ ]

phone: [mandatory] [multiple] [ ]

fax-no: [optional] [multiple] [ ]

e-mail: [mandatory] [multiple] [lookup key]

nic-hdl: [mandatory] [single] [primary/lookup key]

remarks: [optional] [multiple] [ ]

notify: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-by: [optional] [multiple] [inverse key]

changed: [mandatory] [multiple] [ ]

source: [mandatory] [single] [ ]

 

Table 2.10 Modèle d’objet person

 

2.11 Objet role

 

La classe role est semblable à la classe person. Toutefois, au lieu de décrire un être humain, il décrit un rôle assumé par un ou plusieurs êtres humains. Parmi les exemples figurent les services d’assistance, les centres de surveillance de réseaux, administrateurs systèmes, etc. un objet role est particulièrement utile car la personne assumant un rôle peut changer souvent. Toutefois, le rôle demeure le même. Les attributs « nic-hdl » des classes person et role partagent le même espace de nommage. Une fois l’objet créé, la valeur de l’attribut « role: » ne peut être modifiée. Le modèle de cette classe est fourni dans la table 2.11.

 

role: [mandatory] [single] [lookup key]

address: [mandatory] [multiple] [ ]

phone: [optional] [multiple] [ ]

fax-no: [optional] [multiple] [ ]

e-mail: [mandatory] [multiple] [lookup key]

admin-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

tech-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

nic-hdl: [mandatory] [single] [primary/lookup key]

remarks: [optional] [multiple] [ ]

notify: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-by: [optional] [multiple] [inverse key]

changed: [mandatory] [multiple] [ ]

source: [mandatory] [single] [ ]

 

Table 2.11 Modèle d’objet role

 

2.12 Objet organisation

 

La classe organisation fournit des informations qui identifient une organisation telle qu’une compagnie, une œuvre charitable ou une université, soit un détenteur d’une ressource de réseau dont les données sont stockées dans la base de données whois. Le modèle de cette classe est fourni dans la table 2.12.

 

organisation: [mandatory] [single] [primary/look-up key]

org-name: [mandatory] [single] [lookup key]

org-type: [mandatory] [single] [ ]

descr: [optional] [multiple] [ ]

remarks: [optional] [multiple] [ ]

address: [mandatory] [multiple] [ ]

phone: [optional] [multiple] [ ]

fax-no: [optional] [multiple] [ ]

country: [mandatory] [multiple] [ ]

e-mail: [mandatory] [multiple] [lookup key]

org: [optional] [multiple] [inverse key]

admin-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

tech-c: [mandatory] [multiple] [inverse key]

ref-nfy: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-ref: [mandatory] [multiple] [inverse key]

notify: [optional] [multiple] [inverse key]

mnt-by: [mandatory] [multiple] [inverse key]

changed: [mandatory] [multiple] [ ]

source: [mandatory] [single] [ ]

 

Table 2.12 Modèle d’organisation